the global coalition for democracy

Journée ECI 2018: Travailler ensemble

Inscrivez-vous

À nos nouvelles, nos analyses et nos reportages concernant la démocratie directe partout sur la planète!

Subscribe

ECI Day 2018

Journée ECI 2018: Travailler ensemble

13-04-2018

Le 10 avril 2018, la septième édition de la Journée de l'ICE a eu lieu à Bruxelles, l'organisateur et l'hôte principal étant à nouveau le Comité Économique et Social Européen (CESE). Outre les partenaires organisationnels tels que Democracy International, European Citizen Action Service (ECAS) et The ECI Campaign, les organisateurs de l'ECI étaient également présents. 

Par Lisa Beisheim.

Cette année, la journée de l'ICE avait pour thème "Travailler ensemble". Suite à l'annonce faite l'année dernière par la Commission Européenne d'une réforme de l'ICE, cette année, les participants et les orateurs ont été invités à faire des suggestions d'amélioration de l'ICE. Une chose est vite redevenue claire: l'ICE en tant qu'instrument de participation citoyenne a besoin de quelques changements. 

La première moitié de la journée a été consacrée à la scène politique de haut niveau. Après le discours d'ouverture de Georges Dassis, président du CESE, des représentants des trois institutions européennes et la Médiatrice Européenne, Emily O'Reilly, ont apporté leur contribution. La modératrice Irini Pari, Présidente du groupe ad hoc ICE du CESE, a parlé de la volonté politique existante, qui a également été exprimée par les orateurs. Ce qui était frappant c’est que tous les orateurs ont souligné leurs propres efforts pour réviser l'ICE et ont considéré l'ICE comme un moyen de combler le fossé entre l'UE et les citoyens et citoyennes. 

Après tout, l'UE ne progresserait que grâce à la participation des citoyens et citoyennes de l'UE. La participation des citoyens et citoyennes est d'une grande importance, surtout si l'on considère les dilemmes actuels de l'UE. Mais un problème essentiel est le manque de connaissances des citoyens et citoyennes sur leurs possibilités de participation. Pour remédier à cette situation, Frans Timmermans, premier Vice-Président de la Commission Européenne, a annoncé la mise en œuvre de la campagne d'information "EU Take the Initiative". En outre, un nouveau site web, le Forum d'Initiative Citoyenne Européenne, sera mis en ligne où les citoyens et citoyennes pourront s'informer, échanger des informations et prendre contact afin de lancer leurs propres initiatives. Un autre aspect, qui a été mentionné à plusieurs reprises, est la proposition de la Commission de réduire l'âge à 16 ans pour la signature des initiatives. Cela inclura la jeunesse européenne, qui est très importante en tant que connaisseurs du monde digital. 

Toutefois, ce potentiel ne peut être réalisé que si l'ICE est rendue plus conviviale et si la signature d'une initiative est simplifiée. Les questions de sécurité et de transparence des données ont également été discutées. Ce sont deux points importants qui doivent être assurés aux citoyens et citoyennes. 

Après les discours des politiciens, une session de questions-réponses a suivi, qui a été divisée en deux parties. Tout d'abord, les représentants des partenaires organisateurs de l'IPE ont posé des questions au groupe d'experts. Par la suite, la parole était ouverte aux questions. Dans la phase suivante de l'événement, Julian Vankov, représentant la Présidence bulgare du Conseil, et Hubert Fuchs, Secrétaire d'État autrichien, ont également eu l'occasion d'apporter une contribution sur le sujet. Alors que Vankov a présenté les détails techniques, Fuchs a souligné la tradition autrichienne du référendum, qui profitera à l'ICE pendant la présidence de son pays. 

Après la pause déjeuner, l'accent a été mis sur des propositions concrètes d'amélioration de la part de conférenciers sélectionnés. Outre Josep-Maria Terricabras, membre du Parlement Européen, James Organ, expert juridique pour le rapport du CESE sur l'ICE et Daniela Vancic de Democracy International, des organisateurs d’ICE ont été invités à faire connaître leur point de vue. Des critiques ont surtout été exprimées lors du processus de suivi après l'obtention d'un million de signatures. À l'heure actuelle, cela n'est pas acceptable et les initiatives reçoivent trop peu d'attention. Le manque de reconnaissance politique doit être au centre des réformes. Cela ne devrait pas seulement se concentrer sur les initiatives réussies, mais devrait également inclure les initiatives avec moins de signatures. La Commission a été invitée à prendre davantage en compte les préoccupations des citoyens et citoyennes et à en tenir compte dans son action politique. Il a également été question de la convivialité, qui pourrait encore être améliorée et de la méconnaissance de l'ICE, où Daniela Vancic a qualifié l'ICE de "moulin à eau sans eau". 

Dans l'un des trois ateliers de l'après-midi, la nouvelle plateforme de collaboration en ligne de la Commission, que Timmermans avait introduite le matin, a finalement pu être testée. Le site web a été développé en coopération avec ECAS, qui a choisi Democracy International comme conseiller expert en matière de collecte de fonds et de campagnes. Au cours de l'atelier pratique, certains problèmes techniques ont été identifiés et des détails du contenu ont été critiqués. Il a été proposé d'intégrer des vidéos d'information et de simplifier la mise en réseau des utilisateurs. La plateforme de collaboration sera lancée ce mois-ci, en avril 2018, et visera immédiatement à aider les organisateurs à atteindre leurs objectifs en matière d'IPE. 

Dans l'ensemble, la Journée de l'ICE 2018 a montré que l'ICE est un élément décisif pour réduire l'écart entre les citoyens et citoyennes et le niveau politique. Si les points critiques sont ignorés, cela conduit à long terme à la frustration et au découragement des citoyens et citoyennes. En fin de compte, il est crucial de travailler principalement sur la sensibilisation et l'impact politique des ICE. Les suggestions d'amélioration et les commentaires formulés lors de la conférence devraient être inclus dans les décisions de réforme. Cependant, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un long processus qui demande beaucoup de temps.

Website Info

Democracy International is a registered association in Germany
(eingetragener Verein e.V.).

Gürzenichstraße 21 a-c
50667 Cologne
Germany
Phone: +49 (0) 221 669 66 50
Fax: +49 (0) 221 669 665 99
Email: contact@democracy-international.org

Amtsgericht Köln
VR-Nr. 17139

Full website information here

Data protection - Datenschutz
 

Bank

Democracy International e.V.
IBAN: DE 58370205000001515101
BIC: BFSWDE33XXX

Bank für Sozialwirtschaft
Konto: 1515101
BLZ: 37020500

Sign up

to our news, analyses and features on direct democracy worldwide!

Subscribe

Follow us

randomness